Ze pitch & Omar

Mon(notre) blog perso.Non j'ai rien d'autre à dire là dessus( à part que Ze pitch est une graaaaande feignasse...voyez par vous-même!)

11.10.06

Souvenirs...

J'ai beaucoup de temps libre ces jours-ci. Ca me permet de rattraper des cours que j'ai raté, des jours sans travail, ou des livres que j'aurai du lire ces dernieres années. On pourra dire que j'ai bien révisé, même si ça n'a pas été toujours profitable; le Da Vinci Code par exemple. J'ai été trés deçu, je m'attendais à du Umberto Eco, et je me suis retouvé avec du Marc Levy: Vite lu, vite digéré, vite rangé au fond du tiroir. Pas de quoi marquer les esprits, un livre hollywoodien de plus.

Cet excés de temps, c'est quand même un peu inquietant pour moi. Je ne suis plus habitué à rester seul. J'ai passé l'année derniere en compagnie d'amis nombreux et fantastiques. C'est plus que difficile de trouver des equivalents ici. Comme le dit Lina: " Ils sont juste français". Synonyme de pas trop drole, un peu coincés sur les bords, avec un syndrome de superiorité de surcroit trés mal placé surtout à Bordeaux, puisqu'ils se permettent un plus d'être trés peu cultivés ou interessants. Mais bon ne generalisont pas. Je n'ai rencontré que des gosses à la fac. Peut être qu'ils vont murir un jour. Je crois. J'espere.

Sinon j'ai aussi eu le temps de repenser à beaucoup de choses. Des épisodes on va dire. Le premier Congrés mondial des Jeunes par exemple. C'était en 2003. Du temps ou j'était jeune et arrogant (je le suis encore, mais beaucoup moins, n'est ce pas Amal ;). C'est à cette époque que je me suis rendu compte du fossé qui me sépare de la plupart de mes compatriotes marocains. Et vu que je nourissait des ambitions de leader politique, j'ai eu deu mal à encaisser. Mais j'ai du me faire une raison. Plus tard, bien plus tard.

L'evenement qui m'a le plus marqué dans ce congrès, c'était de me faire insulter. Par des marocains. Un en particulier, m'a clairement signifié aue ma situation de gosse "qui habite une villa d'Anfa", ne me mettait pas en position de convaincre, et encore moins de discuter avec des "authentiques marocains qui viennent des carrieres et des berrakas". Peut etre était ce à cause de mon apparence, ou de mes idées. J'aimerai le croire, mais la meme situation s'est reproduite avec Driss (tu te rappelles de lui Amal?). Un membre d'un cabinet ministeriel qui m'etiquette comme "agitateur politique extreme" et de gauchiste (ce qui est absolument vrai), et qui essaie de m'evincer d'un congrès international. Alors que je sors du meme environnement que lui. Que j'ai étudié dans la même école que sa fille.

Et puis il y avait la faculté. 5 années dans un environnement qui m'était relativement hostile. J'avais un environnement trés restreint, qui s'est limité à une trentaine de personnes, dont seulement une poignée que j'ai réellement apprécié. Un isolement dans la foule on va dire. De mes experiences pour Hope, les elections des representants des étudiants, le conseil des étudiants, j'ai appris qu'on m'écouterai, oui. Qu'on me suivrai, faute de mieux. Mais que jamais un groupe de marocain ne voterai pour moi ou ne me ferai entierement confance.

Je me suis bien demandé pourquoi. Ma mére m'a toujous dit que je traitais les gens de haut. Ce que je conteste bien sur. Amal a peut etre été plus juste en me disant que je ne suis pas châabi.

Mais voila. C'est quoi être châabi?

Je m'en suis rendu compte cet été entre 2 sorties. Parceque je suis sorti souvent. Avec des personnes avec qui je m'entend comme des fréres, ou des soeurs. C'est que je ne suis pas autiste, ni asocial. Meme pas ours. Je ne rejette pas la faute aux autres. Quelle faute y a t'il à suivre son instinct, à vouloir etre avec des gens qui reflettent son image ou ses idées. Car c'est bien la le probleme. Mes meilleurs amis et moi sommes le rejet d'une société qui s'est profondement fourvoyée sur un point fondamental. L'education de ses enfants.

De l'eduction decoule un aspect fondamental des individus. Leur identité. Leur appartenance. Leur groupe. Et ca ne me fait pas plaisir de le dire, Mais nous ne sommes pas vraiment marocains. Et par la je veux dire que 99% de ceux qui constituent le Maroc d'aujourd'hui ne seraient pas en phase avec nous. Ce qui est incroyable c'est que mon identité ne pourrait pas etre plus eloignée qu'elle ne l'est deja de celle d'un français, alors que c'est l'etat français qui a fait mon education. Et j'ai eu tout le loisir de m'en rendre compte ces 15 derniers jours. Moi qui blamait Sahm de ne pas s'etre fait d'amis pendant 2 ans, je le comprend. Je le plains. Je me plains. Et je suis covaincu que je ne pourrai pas faire mieux. Et ce n'est même pas moi qui l'ai dit. C'est Lina, c'est parcequ'ils sont juste français.

Mon microcosme est defini. Je le sais. Certains de mes amis ne s'en rendent pas compte, mais ils vont tomber de haut quand la réalité du Maroc leur eclatera à la figure...Dieu sait que je l'aime ce pays...

7 Comments:

Blogger Omar said...

j'ai publié ce billet selon l'humeur du moment (morose pour ceux qui ne l'auraient pas saisi.) Pas relu, pas reverifié. Mais je le laisse comme ça.

11/10/06 6:23 PM  
Anonymous Manal said...

y'avait aussi l'épisode des homosexuels, tu te rappelles?
missing you much Omar...

12/10/06 12:42 AM  
Blogger moa said...

"Du temps ou j'était jeune et arrogant (je le suis encore, mais beaucoup moins, n'est ce pas Amal ;)" jeune ,ché pas trop, si tu consideres que tes futurs confreres sont des gosses ;-), arrogant, je n'ai jamais utilise cet adjectif pour te decrire, quoique...
Pour ce qui est de l'episode des insultes et du conflit avec driss je n'etais pas au courant, mais c'est pas etonnant, je n'etais au courant de presque rien, tellement ce congres m'avait degoute (2eme congres pas 1er!)
Tu sais si tu te places en juge ce n'est pas etonnant que tu ne vois que les defauts des gens et des situations, dis toi que meme le moins cultivé des hommes, le plus jeune des etudiants, le moins drole, le plus coincé des français peut etre interessant si tu t'interesses a lui, donne aux gens le benefice du doute, prends le temps de les connaitre: 1/sociable comme tu es tu ne devrais pas avoir de mal a te faire des connaissances et 2/les gens sont si nombreux et si differents que tu finiras bien par tomber sur quelques un qui partagent, sinon les memes opinions que toi, au moins les memes principes ou le meme humour en desespoir de cause.
ahh j'oubliais , l'etat français n'a assuré que ton "enseignement" soit ton education intellectuelle,enfin une partie, le reste tu le dois a tes parents, tes experiences et a ton bled ;-)
Dieu ce que tu me (nous) manques
courage pour tes etudes

15/10/06 12:05 AM  
Anonymous adib said...

j'espere que ton humeur c'est amélioré omar;)

haya a tres bientot!

16/10/06 11:06 PM  
Anonymous Monsef said...

Très touchant ce post Mea-culpa.... C'est un "drame" que vivent des milliers de jeunes marocains. Je le remarque même dans mon milieu de travail qui, normalement, n'admets pas du tout ce genre d'anomalie. L'identité, pour moi, est la principale composante d'un être humain. Je n'ai pas été "éduqué par l'Etat Français" comme toi, mais je ne suis pas mieux loti. Si, ça peut te rassurer.

25/10/06 4:53 PM  
Anonymous Benm said...

Omaarrrrr tien le coup fils, tu finira par trouver ta place, c'etait pareil pour omar couzin au debut, ca n'allait pas trop fort jusqu'au jour ou il renontra une fille pas comme les autres. Trouve la tienne.

28/10/06 11:29 AM  
Blogger Omar said...

Desolé à tous, vos commentaires ont ete retardés et c'est de ma faute. Maintenant que c'est réglé...

manal> à moi aussi tu me manques. Faudra que tu passes à Bordeaux, c'est trés beau ici. Je te ferai visiter.

moi> C'est difficile de ne pas juger. Les vieux comme moi ont le meme probleme, et m'en parlent quand je les vois.
Sinon avec le temps tout s'estompe. J'ai reussi a me faire quelques amis (des arabes comme par hasard) et je vis mieux la chose merci.

Adib> Merci beaucoup. Je vais beaucoup mieux, et ca va en s'ameliorant.

Monsef> Les problemes d'identité sont effectivement enormes au Maroc. Dommage que la presse soit trop timorée pour se mouiller la dessus. Le seul article valable que j'ai lu dernierement sur le sujet est dans un tel quel du mois de mai. L'article sur les francophones Marocains est d'ailleurs tellement bon qu'il a été repris dans le Courrier International du 1er Juin 2006. Je reviendrai sans doute sur cet article un autre jour.

9/11/06 1:36 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home